art_10
Philippe GALLAND,  Président du Conseil d’Administration
Philippe GALLAND, Président du Conseil d’Administration

 

Madame, Monsieur, Cher Actionnaire,

Le marché automobile mondial a enregistré un repli de 5 % sur l’année 2019. La guerre commerciale américano-chinoise a particulièrement affecté le marché en Chine qui affiche, pour la deuxième année de son histoire, une baisse de près de 8 % de la production automobile. Sur le continent européen, c’est le constat d’un certain attentisme des consommateurs (diversité de l’offre de motorisations, évolutions incertaines des normes de CO2, production encore limitée des véhicules électriques) qui a freiné l’activité. 

Dans ce contexte, même si Le Bélier a connu un ralentissement de son activité, la performance est restée au rendez-vous grâce à un plan d’économies engagé dès le premier semestre, et le Groupe a clôturé l’année avec une trésorerie excédant sa dette. Le Bélier a prouvé une nouvelle fois sa rapide capacité d’adaptation. 

2019 a été aussi une année de réflexion importante sur l’avenir du Groupe, alors que le besoin d’évolution reste constant dans un contexte de mondialisation. C’est le fruit de cette réflexion qui conduit aujourd’hui Le Bélier à se rapprocher du groupe chinois Wencan, un rapprochement qui assurera une complémentarité tant industrielle que géographique, tout en préservant l’esprit et les valeurs familiales communes aux deux groupes.

Philippe GALLAND,
Président du Conseil d’Administration



art_11
Philippe DIZIER,  Directeur Général
Philippe DIZIER, Directeur Général

 

Dans un marché automobile mondial en retrait sur l’année 2019, le Groupe a gardé son cap, tourné plus que jamais vers l’avenir. Le plan d’économies mis en œuvre sur le premier semestre a produit, comme escompté, ses effets positifs dès le second semestre.

Forts d’une solidité financière qui caractérise le Groupe et d’une bonne maîtrise de l’opérationnel nous avons su, non seulement, nous ajuster dans un marché difficile et dans le même temps lancer pas moins de 55 nouveaux produits sur l’exercice.

Conjointement, les nouvelles affaires enregistrées sur la période qui représentent 340 M€ de commandes, témoignent des nécessaires besoins du marché automobile à moyen terme.

A court terme, le premier semestre 2020 est attendu en net retrait vis-à-vis de 2019 du fait de l’impact du COVID-19 sur le marché de la production automobile mondiale. Des réductions de coûts ont été mises en œuvre afin de limiter l’impact de la baisse du marché sur notre activité et des mesures sanitaires ont été prises afin de protéger nos employés, de permettre le travail des équipes présentes sur les sites et d'assurer la continuité de nos activités.

Même si certains des 85 lancements de nouveaux produits prévus cette année pourraient être reportés, leur nombre et les perspectives liées à l’allégement des véhicules et à leur électrification, nous permettent de rester confiants dans le développement du Groupe à moyen terme.

Philippe DIZIER,
Directeur Général